Family Office, spécialiste en allocation d'actifs, au service
du dirigeant d'enterprise

Réactivité

Grâce à un réseau international de spécialistes des marchés, FINANDIR suit au plus près l'évolution des données financières, économiques et boursières. Dans la crise actuelle, FINANDIR s'est efforcée de réagir efficacement comme en témoigne l'évolution des recommandations faites aux clients pendant la période de Juin 2007 à fin 2012 :

Perspectives 2013:
Marchés financiers favorables durant le 1er trim. Puis sauvetage de Italie et Espagne deviennent inévitables, testant les mécanismes de stabilisation européens.
Milieu de l'année, les finances de la France vont commencer à inquiéter les marches. Accélération de la croissance américaine au S2 (3-3,5%), et des pays éemergents graduellement.
Risque d'intervention Israélienne en Iran entre Avril et Août.

août
2012

Augmentation positions actions, surtout secteur financier, Inde et Chine, surpondération obligations indexées sur l'inflation

mars
2012

Prise de profit sur 50% titres en direct, augmentation obligations émergentes et d'enterprises commet l'expositions au $. FINANDIR a éte le 1er à détecter le surendettement du secteur privé espagnol (254% du PIB) et niveau dérisoire provisions des banques espagnoles à fin 2011.

octobre
2011

Achats de titres européens de qualité en direct et avec des limites très basses augmentation des positions d'obligations indexées sur l'inflation

août
2011

Converture des positions actions restantes (européennes et américaines)

juin
2011

Réduction des commodités sauf l'or

février
2011

Réduction des positions actions de 50%

septembre
2010

Suite au Q2 réinvestissement emportants en actifs risqués (surtout marchés emergents, actions allemandes et britaniques, secteurs industriel/technologie/commodités) exlusion: financières et Japon.

juillet
2010

Forte réduction de tous les actifs risqués en attendant la clarification de la politique de la FED

janvier
2010

Augmentation de la part action, des obligations haut rendement (enterprises et "US munis" et enterprises)

mai
2009

Réaugmentation modérée des positions en actions avec une place particulière pur les marchés émergents

janvier
2009

Augmentation des positions en obligations d'enterprises détenues en direct

novembre
2008

Achat d'obligations d'enterprises "investment grade" en direct par réduction du monétaire d'État

octobre
2008

Demande de rachat des positions en fonds de fonds de gestion alternative

septembre
2008

Réduction sensible des dépôts bancaires et des fonds monétaires standards au profit du monétaire de l'État

août
2008

Cession de l'essentiel des positions actions restantes au profit du monétaire.

mai
2008

Réduction des fonds de fonds de gestion alternative.

février
2008

Cession de la moitié des postions actions restantes (cession totale pour les profils conservatuers) au profit du monétaire.

septembre
2007

Réduction de la part action dans les portefeuilles au profit du monétaire et de l'actif en euro

juin
2007

Élimination des postions hedge funds en direct